Upten – TimeOut

R-6935147-1518775625-2774.jpeg

Upten est un groupe de ska parisien qui a eu une existence assez courte fin des années 2000. Ils ont sorti un uniquement album en 2009 chez Les Productions de L’Impossible.

Il y a eu une belle émulation autour de la musique ska dans les années 2000. Upten fait partie de cette vague ska qui a pas mal touché l’Europe à cette période. Le groupe fait du ska plutôt tendance early reggae, rocksteady le tout avec un chant féminin. On retrouve sur leur plaque 11 titres qui donne bien envie de skanker. C’est ultra efficace et le groupe pléthorique (14 membres) nous sort un beau condensé de ska/rocksteady.

Un groupe que personne ou presque ne retiendra, mais cela n’empêche que le disque est une très belle réussite.

Publicités

Propagandhi – Victory Lap

221045-L-LO

Victory Lap est le septième disque des Canadiens de Propagandhi. Il est sorti en septembre 2017 sur Epitaph. Cela fait maintenant 36 ans que le duo Chris Hannah à la guitare et au chant et le batteur Jord Samolesky sont derrière le groupe. Pour cet album, ils accueillent une nouvelle guitariste en la personne de Sulynn Hago; elle a rejoint le groupe en 2015.

Le quatuor nous sort un excellent album  de punk rock avec un côté bien technique et parfois un côté un peu plus trash sans oublier leurs racines mélo. 13 titres toujours aussi revendicateur. Le groupe n’hésite pas à dénoncer l’homophobie, la terreur régnant suite à l’élection de Trump. Leur discours est clairement anti capitaliste, anti sexiste (Tartuffe), pro-végan (Lower Order/A Good Laugh) et égalitaire. Le tout est servi avec une avalanche de riffs de guitares qui naviguent entre un son mélo et un son plus technique.

Avec cet album, Propagandhi conforte encore un peu plus sa place de patron dans la scène punk rock actuelle. Techniquement au dessus du lot et avec un discours revendicateur, les Canadiens, après 36 ans, nous confirme leur état de forme.

 

Riskee and the Ridicule – Blame Culture

a3863732622_16

Blame Culture est le deuxième album des gars d’Arshfort dans le Kent. Il est sorti en 2017, 3 ans après le premier full album du groupe. Je les avais vu à l’époque de leur premier album et j’avais gardé cette impression: « Chouette groupe, mais il manque un truc ».

Avec ce deuxième album autoproduit, on monte un palier et même une volée d’escaliers quatre à quatre. L’impression est maintenant: « Oh put*** la claque ! ». Le quatuor nous balance 12 titres d’un punk ultra bien ficelé avec un chant hip hop pour couronner le tout. On est quelque part entre certains titres de Bloodhound Gang, d’autres de Dog Eat Dog, d’autres de Transplants ou encore de Random Hand … mais tout en restant très différent de ces groupes. C’est un peu inclassable, mais ça cartonne. Des titres qui sont autant d’histoires que Scott Picking le chanteur, nous raconte avec passion.

Un conseil, foncez les yeux fermés sur ce disque. Cela sent bon les bas fonds anglais quelque part entre la bagarre, le foot et les pubs. Des titres comme Molotov Cocktails ou Hipster sont des véritables tubes !

Résumé en un mot: TUERIE !

Harker – No Discordance

a3512665960_16

Harker est le projet de Mark Bonniface, guitariste de Brighton. Le groupe existe depuis 2014 avec quelques changements de membres. Ce No Discordance est cependant le premier album du groupe. Il est sorti sur plusieurs labels: Fond Of Life, Disconnected, Wiretap et Shield Recordings. On y retrouve 10 titres. Le groupe dit que l’écriture et l’enregistrement de cet album a donné un coup de renouveau et un coup de boost.

Cette plaque est une petite merveille de punk rock. Cela sonne comme les Anglais savent faire sonner du punk rock. On a l’impression que c’est du Gaslight Anthem passé à la moulinette anglaise. Il y a un côté Arteries, Muncie Girls (apporté par le chant féminin de Phoebe, la bassiste) ou encore Crazy Arm dans cet album. Ce No Discordance, c’est 10 titres punk rock d’une durée moyenne de 3 minutes à se mettre sous la dent avec en « tête de gondole », l’excellent 300 cigarettes.

Album et groupe à conseiller à tous les amateurs de punk rock dans la veine de The Menzingers, The Gaslight Anthem, The Arteries, Muncie Girls, … Probablement une des plaques de cette année 2018 !

Eels – The Deconstruction

268x0w

Eels, groupe de Mark Everett revient en 2018 avec un douzième album au compteur. Avec Eels, même si tous les disques ne sont pas grandioses, on est rarement déçu tant cela sonne comme attendu. C’est encore le cas avec ce The Deconstruction sorti chez Pias.

Mark Everett nous partage une fois de plus ses états d’âme. « The Deconstruction has begun. Time for me to fall apart. » C’est avec ces mots qu’il ouvre l’album. Eels c’est la bande son musicale de Mark Everett et comme on peut le lire dans son excellent livre (Tais-toi ou meurt). Elle est faite de hauts et de bas, mais surtout de bas qui touchent la mort, mais cet album est plutôt positif dans l’ensemble. Quelques excellents titres rock jalonnent ce nouvel album comme Be Hurt ou The Deconstruction.

A conseiller à tous les amateurs du genre, à ranger quelque part entre Neil Young et Nick Cave.

 

Two Tone Club – Don’t look back

a3345737766_10-768x768

Les Tow Tone Club sont de retour ! Le groupe avait délaissé les studios et avait même fait une pause depuis New is The Time en 2007. Le groupe de Montbélliard est de retour en 2018 avec un nouvel album à nouveau sorti chez Productions de l’Impossible.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les 8 musiciens qui intègrent l’ancien clavier des Bobby Sixkiller n’ont rien perdu de leur superbe. Ce Don’t Look Back est une petite merveille. Le groupe nous confirme ici qu’il est clairement un des meilleurs groupes de la scène ska française et européenne. L’attente est à la hauteur des espérances. On retrouve sur ce dernier effort 12 titres entre ska, reggae (Heaven Time, avec un côté très Clash), soul (I’m Not Safe With Your Love) et morceaux plus pop. One In A Million et Seven Days in a Week sont deux véritables perles !

Pour ceux qui achètent la version vinyl de l’album, on a droit à un 7′ en prime avec le titre I’m Not Sale With Your Love.

Il est à noter que Two Tone Club est de retour et que le retour est réussi ! Amateurs de ska, foncez les yeux fermés sur cet album.

The Bennies – Natural Born Chillers

Les fanfarons australiens de The Bennies sont de retour en 2018 avec un quatrième abum. Il est sorti chez Pool House Records et est ultra court: 8 titres en 24 minutes.

The Bennies continue à nous proposer un cocktail punk teinté par moment de reggae, de ska voire même de touche électro. Les gars sont toujours là pour une chose: faire la fête. Cet album est la suite logique du précédent. On est toujours quelque part entre du Dog Eat Dog, Smith Street Band et Bloodhound Gang. Les titres Natural Born Chillers et Ocean sont juste parfaits et donnent juste envie de faire la fête en pogotant tranquillement des bières dans la main !

Ce Natural Born Chillers est dans la continuité de ce qu’a sorti The Bennies: punk rock et fête au programme !